Nos Entraidants au Salésien

  • Accueil
  • Nos Entraidants au Salésien

Nos Entraidants au Salésien

Depuis des années, le but de l’éducation de Don Bosco transmise au Salésien consiste à faire en sorte que le jeune puisse être heureux dans son milieu et qu’il ait l’opportunité de s’épanouir pleinement durant son cheminement au Salésien.

L’idée des Entraidants est venue de deux enseignants qui souhaitaient créer un groupe dans le but de multiplier l’aide apportée aux élèves.

Nous avons eu la chance de nous entretenir avec Mireille Favreau, ancienne enseignante de français au Salésien, et co-fondatrice du projet ( avec le frère Bob Gagné) où elle nous a expliqué l’objectif de cette approche.

« On se rendait compte qu’il y avait des aidants naturels chez les élèves, même plusieurs, mais que souvent ils ramassaient beaucoup de confidences et ils ne savaient pas trop comment y réagir. Souvent, ils venaient nous voir, inquiets, et ils se demandaient : ai-je bien réagis? Et à force de se donner, ils se brûlaient et n’étaient plus à l’aise dans ces circonstances. On a créé le mouvement au départ pour protéger ces aidants naturels. »

Évidemment, pour qu’un projet d’une telle envergure puisse fonctionner correctement, cela nécessite un plus grand encadrement. Madame Favreau est accompagnée de deux acolytes; Louise Bergeron, enseignante de français au Salésien et Véronique Lacasse, psychoéducatrice qui , depuis cette année, a pris en main l’organisation du projet. Nous lui avons demandé pourquoi elle avait décidé de s’impliquer comme mentor du groupe d’Entraidants.

« Je trouvais assez extraordinaire le fait que les jeunes étaient vraiment motivés et intéressés à aider les autres. Dans les circonstances, je ne pouvais pas refuser (rires). Ce sont des connaissances générales qui sont le fun d’avoir dans leurs bagages. »

Loika Nadeau, élève de quatrième secondaire et Alexandre Doucet, élève de cinquième secondaire, sont tout deux membres du groupe d’Entraidants. Ils nous parlent de leur motivation face au projet.

« Pour moi, être Entraidante, c’est une opportunité d’aider les autres, car j’ai toujours aimé aller vers le monde et les aider à passer au travers de ce qu’ils vivent. J’ai voulu en faire partie, car je me considère comme une aidante naturelle qui est portée à aller vers les autres pour les consoler. »

« Selon moi, c’est une base dans la vie de savoir bien communiquer et cela, nous l’avons appris avec les Entraidants. Aussi, on apprend plein de trucs pour gérer nos sentiments, on apprend

à aider les autres, mais avant tout on apprend à s’aider nous-mêmes, à bien gérer ce qui se passe dans nos vies et à comprendre que l’on peut toujours s’en sortir. »

Aujourd’hui cela fait plus de 20 ans que les Entraidants ont leur place au Salésien et nous espérons les avoir parmi nous pour encore longtemps.

François Gagné & Gabrielle Breton Turbide

Journal #moninfo

#MONSALESIEN

Ça bouge au Salésien! Pour ne rien manquer, suivez-nous sur Instagram!
SUIVRE SUR INSTAGRAM
LE SALÉSIEN VOUS INTÉRESSE?
Contactez-nous